Français
Deutsch
English
Polski
Green-Zones.eu › Blog & News › La zone à faibles émissions la plus stricte d'Europe
< Show all posts

La zone à faibles émissions la plus stricte d'Europe

Les citoyens de Berlin ont soumis un projet de loi qui interdirait pratiquement la circulation automobile à l’intérieur de la ceinture formée par le S-Bahn. Selon le projet de loi, même les voitures électriques ne pourraient pas y entrer. On s'attend à ce que ce projet suscite l'opposition de nombreuses personnes.

L'initiative « référendum Berlin ville piétonne » vise à interdire la circulation des voitures dans le centre-ville de Berlin sur une surface d'environ 88 kilomètres carrés. L'objectif de l'initiative est de limiter l'utilisation d'une voiture à douze fois par an et par personne. Plus tard, ce nombre sera ramené à six. Ces exceptions sont prévues pour transporter des objets encombrants ou pour partir en vacances. Pour enregistrer le trajet, il faut se rendre sur un site web et télécharger un code QR que l’on peut emporter sur portable. Selon l'initiative, il devrait y avoir des exceptions pour les pompiers et la police, mais aussi pour les artisans, les services de soins, les personnes à mobilité réduite, les taxis, le covoiturage et les véhicules de livraison. L'objectif est que les rues appartiennent aux piétons et aux cyclistes. Selon l'initiative, la loi est nécessaire « parce que le Sénat a échoué dans la transition vers une mobilité écologique ».

À partir du mois d'avril, l’initiative veut rassembler 20 000 signatures pour soutenir le projet. Cependant, on s'attend à ce que ce projet suscite l'opposition de nombreuses personnes. Le Sénat berlinois voulait n'autoriser que les véhicules purement électriques à l’intérieur de la ceinture formée par le S-Bahn. Les revendications de l'initiative vont donc beaucoup plus loin.

Contrairement à Berlin, les citoyens de la ville de Halle près de Leipzig ont fait campagne contre l'interdiction des voitures dans le centre-ville. Un projet de loi du conseil municipal visant à interdire davantage de véhicules dans la ville a été bloqué par une pétition de citoyens ayant recueilli plus de 9 000 signatures. La décision de créer une zone piétonne dans le centre-ville de Halle sera probablement prise par référendum.

L'initiative de Berlin pourrait être confrontée à une situation similaire, car il y a de nombreux Berlinois et Berlinoises qui ne veulent pas renoncer à leur voiture ni utiliser les transports publics. La mise en œuvre de la loi, ainsi que le soutien des habitants, ne seront possibles que si les transports publics et les services de covoiturage offrent suffisamment d'alternatives aux déplacements quotidiens en voiture.

Il reste donc beaucoup à faire à Berlin avant que le centre-ville ne soit réservé aux piétons et la plus grande zone à faibles émissions d'Europe ne devienne une réalité.