Français
Deutsch
English
Polski
Green-Zones.eu › Blog & News › Les carburants synthétiques peuvent-ils sauver le moteur à combustion ?
< Show all posts

Les carburants synthétiques peuvent-ils sauver le moteur à combustion ?

La nouvelle norme Euro 7 interdira les moteurs à combustion interne à partir de 2025. Un carburant synthétique respectueux du climat et pourtant utilisable pour les moteurs à combustion est censé sauver le moteur traditionnel. Mais la production et les coûts posent des problèmes.

Le constructeur automobile Porsche est connu pour ses voitures de sport traditionnelles. Cependant, ceux-ci, ainsi que les moteurs à combustion, sont menacés d'une fin abrupte. Ainsi, pour sauver ses bolides emblématiques comme la Porsche 911, la société se tourne maintenant vers les carburants synthétiques. Un carburant synthétique, appelé aussi l’e-fuel, pourrait sauver le milliard de moteurs à combustion qui existent actuellement.

Ce carburant est produit à l'aide d'électricité renouvelable et d'hydrogène. Le procédé combine l'hydrogène et le dioxyde de carbone, qui est extrait des gaz résiduaires industriels ou de l'environnement. Cela produit du diesel synthétique, de l'essence ou du gaz, qui est généralement biodégradable. Les véhicules équipés d'un moteur à combustion peuvent utiliser ce carburant comme d'habitude. Par conséquent, la conduite avec le carburant ne nécessite pas de station de recharge. Il suffit de faire le plein dans les stations-service existantes.

Le problème : un véhicule avec du carburant synthétique nécessite jusqu'à cinq fois plus d'énergie qu'une voiture électrique. Seuls 13 % de l'énergie peuvent être effectivement utilisés par le véhicule. En outre, la production de ce combustible n'est respectueuse du climat que lorsqu'il existe un surplus d'électricité verte. Il est vrai que les émissions provenant d'un véhicule alimenté par un carburant synthétique sont en fait inférieures à celles des moteurs à combustion. Or, si le charbon ou le gaz naturel sont utilisés dans la production d'électricité, il ne peut être question d'une alternative écologique aux carburants traditionnels. Le prix des carburants synthétiques est également une source d'inquiétude. La production d'un litre dans une usine pilote au Chili, soutenue par Porsche, coûte 10 dollars.

Alors que Porsche parie sur les carburants synthétiques pour sauver le moteur à combustion, la société mère VW veut s'éloigner du moteur traditionnel. Le directeur général de Porsche, Oliver Blume, considère qu’il n’y a pas d'alternative au moteur électrique pour atteindre les objectifs de l'accord de Paris sur le climat, mais, apparemment, il ne veut pas encore renoncer aux moteurs à combustion.

Pour les nombreuses zones à faibles émissions en Europe, le carburant synthétique pourrait être une bonne nouvelle. S'il y a de plus en plus de véhicules à combustion à faibles émissions sur les routes, la qualité de l'air s'améliorera et les restrictions ne seront plus nécessaires. Mais si le carburant est produit avec de l'électricité nuisible au climat, comme au Chili, cela réduit les avantages du nouveau type de carburant.