Français
Deutsch
English
Polski
Green-Zones.eu › Blog & News › La pollution de l'air nous révèle dans l'espace
< Show all posts

La pollution de l'air nous révèle dans l'espace

Les zones à faibles émissions et les restrictions de circulation sont la conséquence directe de la pollution de l'air dans de nombreux pays de notre planète. Cependant, les chercheurs utilisent également des indicateurs tels que le dioxyde d'azote à d'autres fins - par exemple, pour explorer l'espace et trouver des signes de vie extraterrestre.

Le dioxyde d'azote et les particules fines provenant du trafic et de l'industrie modifient la composition de l'air sur Terre. Les chercheurs de la NASA utilisent le concept de pollution atmosphérique pour chercher des civilisations dans l'espace. Selon l'équipe de recherche autour de Ravi Kopparapu, la vie extraterrestre pourrait être trouvée jusqu'à 30 années-lumière de distance avec les télescopes spatiaux.  

Selon les chercheurs, le monoxyde d'azote est particulièrement adapté car il s'agit d'une « signature technologique », ou « technomarqueur », et il est produit comme déchet dans une grande variété de processus de combustion. Ainsi, contrairement à la « signature biologique », qui indique les composés organiques, le polluant indique des civilisations plus avancées qui utilisent des technologies similaires aux nôtres. Cependant, le gaz est également produit naturellement. En conséquence, après avoir mesuré la quantité d'oxyde d'azote dans l'immensité de l'espace, il faut soustraire la quantité de gaz naturel.  

Les recherches suggèrent que nous sommes très visibles dans l'espace en raison de notre pollution atmosphérique. Ainsi, s'il existe des civilisations si avancées qu'elles produisent de l'oxyde d’azote par des processus de combustion, il est également concevable que ces civilisations recherchent la vie sur d'autres planètes de la même manière que nous.  

Avec les quantités d'oxyde d'azote que l’industrie et le trafic terrestres rejettent dans l’atmosphère chaque jour, ce ne serait probablement qu'une question de temps avant qu'ils ne nous découvrent. Raison de plus de réduire la pollution de l'air et de passer à des technologies vertes. Peut-être que les zones à faibles émissions sont meilleures qu'une invasion extraterrestre…