Zone environnementale Genève

Important!

Genève a une zone à faibles émissions : Genève

Nom de la zone environnementale: Zone environnementale Genève - Suisse

Zone environnementale entrée en vigueur le: 13.11.2019

Type de zone environnementale: Zone de protection de l’air dépendant des conditions météorologiques active en cas de dépassement des seuils limites de polluants (ex > 50 µg/m³ pour les particules fines). Du lundi au dimanche de 6h à 22h

Interdictions de circulation (temporaires): Les véhicules n’ayant pas de vignette Stick'Air et les véhicules dont la catégorie de vignette Stick'Air n’est pas autorisée, selon l’intensité et la durée du pic de pollution.
Les vignettes de catégorie 3, 4 et 5 peuvent être exclues de la circulation.

Interdictions de circulation (permanentes): Aucune interdiction annoncée

Amendes: 455 €

Contours et étendue de la zone environnementale: La zone environnementale couvre toute la ville de Genève et une partie des communes avoisinantes de Carouge, Cologny, Lancy et Vernier.

Particularités: La vignette francaise Crit'Air est reconnue dans la zone environnementale de Genève.
Pour les véhicules utilitaires légers et les poids lourds (N1-N3), une période de tolérance de 2 ans a été accordée.

Contact pour la zone environnementale et dérogations: Aucune exception connue

Exceptions: Aucune exception connue

Bon à savoir...

Retrouvez toutes les restrictions de circulation en temps réel et d’autres infos dans notre Appli Green-Zones.


Une majorité pour la fin des véhicules à combustion

Deux bons tiers des citoyens européens souhaiteraient voir la fin des voitures à essence et diesel. Les zones environnementales et le boom des voitures électriques semblent provoquer un changement de mentalité : de plus en plus de personnes souhaitent vivre dans des villes propres et calmes, dotées d'espaces verts et de zones interdites aux voitures.

De nouvelles zones environnementales contre les microplastiques ?

L'abrasion des pneus, des freins et de la route crée beaucoup de microplastique. Ces substances s'accumulent non seulement dans le sol et l'eau, mais sont également libérées dans l'air, où elles sont absorbées par les humains par l'intermédiaire des voies respiratoires. Ainsi, outre les particules, les microplastiques doivent également être réglementés le plus rapidement possible. Pourrait-on bientôt créer des zones environnementales pour lutter contre les petites particules de plastique ?