Zone environnementale Genève

Important!

Genève a une zone à faibles émissions : Genève

Nom de la zone environnementale: Zone environnementale Genève - Suisse

Zone environnementale entrée en vigueur le: 13.11.2019

Type de zone environnementale: Zone de protection de l’air dépendant des conditions météorologiques active en cas de dépassement des seuils limites de polluants (ex > 50 µg/m³ pour les particules fines). Du lundi au dimanche de 6h à 22h

Interdictions de circulation (temporaires): Les véhicules n’ayant pas de vignette Stick'Air et les véhicules dont la catégorie de vignette Stick'Air n’est pas autorisée, selon l’intensité et la durée du pic de pollution.
Les vignettes de catégorie 3, 4 et 5 peuvent être exclues de la circulation.

Interdictions de circulation (permanentes): Aucune interdiction annoncée

Amendes: 455 €

Contours et étendue de la zone environnementale: La zone environnementale couvre toute la ville de Genève et une partie des communes avoisinantes de Carouge, Cologny, Lancy et Vernier.

Particularités: La vignette francaise Crit'Air est reconnue dans la zone environnementale de Genève.
Pour les véhicules utilitaires légers et les poids lourds (N1-N3), une période de tolérance de 2 ans a été accordée.

Contact pour la zone environnementale et dérogations: Aucune exception connue

Exceptions: Aucune exception connue

Bon à savoir...

Retrouvez toutes les restrictions de circulation en temps réel et d’autres infos dans notre Appli Green-Zones.


Interdiction de conduire : Détente à Berlin, extensions possibles pour de nombreuses autres villes

À la suite de l'arrêt historique de la Cour de justice des Communautés européennes, l'Allemagne doit agir rapidement pour lutter contre la pollution atmosphérique excessive. Pendant des années, l'État n'a pas pris le droit européen au sérieux et a mis ses citoyens en danger. Les restrictions de circulation pour les diesels pourraient être une option.

Restrictions de circulation pour les diesels en Allemagne

À la suite de l'arrêt historique de la Cour de justice des Communautés européennes, l'Allemagne doit agir rapidement pour lutter contre la pollution atmosphérique excessive. Pendant des années, l'État n'a pas pris le droit européen au sérieux et a mis ses citoyens en danger. Les restrictions de circulation pour les diesels pourraient être une option.

ZFE, ZPA et ZPAd ? Les zones françaises expliquées

En France, il existe différentes zones environnementales. Certaines de ces zones sont actives en permanence, tandis que d'autres sont temporaires. Ces dernières sont également appelées zones atmosphériques liées à la météo, le mot "météo" ne faisant pas référence à une condition météorologique spécifique telle que le soleil ou la pluie, mais à la qualité de l'air, qui va souvent de pair avec la météo.

La zone piétonne est un succès

Depuis que la Friedrichstrasse à Berlin a été fermée à la circulation automobile, la qualité de l'air dans cette rue et ses environs s'est considérablement améliorée. L'organisation environnementale DUH appelle donc à la création de zones sans voiture dans d'autres villes et régions. Toutefois, la raison de cette amélioration pourrait également être la pandémie.

En Bavière, des privilèges au lieu des restrictions de circulation

Voies réservées et stationnement gratuit dans les centres-villes : Les villes de Bavière vont devenir plus attrayantes pour les voitures électriques. Il n'y aura pas de zones piétonnes, ni de zones environnementales strictes, ni de limitation de vitesse sur les autoroutes bavaroises, bien que ces mesures puissent faire une grande différence.

Pourquoi les voitures électriques ont-t-elles besoin d'une vignette écologique ?

En Allemagne, même les véhicules les plus récents et ceux à propulsion électrique doivent être munis d'une vignette écologique. On nous demande souvent pourquoi il en est ainsi. Les voitures électriques immatriculées en Allemagne portent la lettre « E » sur la plaque d'immatriculation et sont donc reconnaissables comme des véhicules électriques. Ce n'est pas suffisant ? La réponse : malheureusement, non !