Depuis 2015 – L’Eco-pastille Autriche

Depuis le 1er janvier 2015, tous les poids-lourds de classe N qui souhaitent circuler dans des zones environnementales délimitées en Autriche, doivent porter une « vignette de catégorie d’émission », cependant communément appelée « Eco-pastille » (« Umwelt-Pickerr ») en Autriche.

L’Eco-pastille Autriche se décline en 6 couleurs, qui déterminent différentes catégories d’émission. La catégorie d’émission du véhicule est également visible sur l’Eco-pastille par un poinçonnage et validée par un certificat d’émission à conserver dans le véhicule.
Actuellement, l’Eco-pastille autrichienne reste facultative pour les voitures particulières, puisqu’ici la catégorisation se fait sur la base du volontariat. L’Eco-pastille Autriche n’est pas prévue pour les deux-roues et les autres véhicules qui ne possèdent pas deux essieux.  

La classification des véhicules en catégories d’émission est dressée en référence aux normes d’émission EURO, telles qu’elles sont inscrites aux titres des règles de l’Union européenne et de la loi autrichienne KFG 1967. On prend compte ici de la catégorie du type de véhicule (classe M ou N), s’il est équipé d’un filtre à particule fonctionnel et s’il s’agit d’un véhicule diesel, essence ou autre. L’Eco-pastille Autriche est, pour les véhicules neufs, définie directement à la livraison par le constructeur et accolée sur le véhicule. Pour les véhicules déjà en circulation, l’apposition de la pastille se fait sur demande du conducteur. 

Les premières zones environnementales en Autriche ont été instaurées à Vienne et en périphérie, ainsi qu’en Basse-Autriche, afin de protéger les citoyens contre la nocivité avérée des particules fines et de restreindre l’utilisation de véhicules trop anciens, notamment les véhicules diesel. Les zones environnementales sont fixées par voie règlementaire par les présidents des Länder autrichiens (États fédérés). Ils sont toutefois contraints à des règles d’exception inscrites au paragraphe §14 IG-L. En outre, les présidents peuvent prévoir d’autres mesures d’exception lorsqu’ils l’estiment nécessaire.
En Autriche, en dehors des particules fines, les émissions d’oxydes d’azote (NOx) sont également prises en compte dans la classification des véhicules par catégories d’émission. Ainsi, le législateur pourra éventuellement instaurer des restrictions de circulation pour les régions où les plafonds d’émissions d’oxydes d’azote sont dépassés, et ainsi apporter une contribution à la réduction de ces émissions dans le futur.

En somme, chaque propriétaire de véhicule peut se faire une idée de l’Eco-pastille qu’il pourra recevoir en se référant à la catégorie d’émission de son véhicule. Selon le carburant utilisé et l’âge du véhicule, on s’aidera des données contenues dans la base de données nationale de classification d’émission afin d’établir la catégorie d’Eco-pastille correspondante. La présence d’un filtre à particules fonctionnel est dans tous les cas un avantage et permet la classification du véhicule dans une catégorie de couleur supérieure. Un document d’expertise et une preuve d’installation professionnelle du filtre à particules doivent toutefois être fournis.

Commandez ici l'Eco-pastille Autriche pour les zones environnementales en Autriche