Aperçu des amendes encourues dans les zones environnementales européennes

Dans toutes les zones environnementales mises en place en Europe, des amendes sont encourues pour tous les conducteurs qui ne tiennent pas compte de l’interdiction de circulation ou qui circulent sans une vignette environnementale valide.
En raison du changement fréquent dans les autorisations de circulation ou des modifications des couleurs de vignette dans les premières années qui suivent l’instauration d’une zone environnementale, les conducteurs de véhicules doivent s’assurer au préalable de pouvoir disposer d’une vignette et ce dans la bonne couleur correspondante.

Dans le cas où une infraction est tout de même constatée par la police ou tout autre organe officiel, des amendes très élevées peuvent être prélevées. Ci-après, un aperçu des amendes encourues dans les différents pays :

•    Allemagne – Pastille Bleue – amende pas encore fixée
•    Allemagne – Eco-Pastille – de 80 à 108,5 euros
•    Allemagne – E-Pastille - facultative
•    Tchéquie – Pastille-émission – de 1 500 à 2 500 couronnes tchèques (de 56 à 93 euros)
•    France – Vignette Crit’Air – de 68 à 375 euros
•    Danemark – Ecosticker – 20 000 DKK* (2 700 euros)
•    Autriche – Eco-pastille Autriche – de 80 à 2 180 euros

*Montant maximum + confiscation du véhicule jusqu’au règlement de l’amende

Pour les amendes ci-dessus, un montant « de…à… » est mentionné. En effet, selon les différentes prescriptions nationales, une différence de montant peut être appliquée selon que l’amende est payée en liquide directement sur place ou si celle-ci fait l’objet d’une démarche administrative écrite et est réglée par virement bancaire, provoquant des frais supplémentaires. Le montant des amendes peut également varier en fonction du type de véhicule. En règle générale, le paiement direct en liquide est la solution la moins coûteuse.