Français
Deutsch
English
Polski
Green-Zones.eu › Blog & News › Restrictions de circulation diesel à Osnabrück et Hanovre?
< Show all posts

Restrictions de circulation diesel à Osnabrück et Hanovre?

L'organisation Deutsche Umwelthilfe (DUH) se réunit aujourd'hui avec plusieurs représentants de villes pour un règlement à l’amiable. En attendant, les restrictions de circulation pour les véhicules diesel Euro 5 entrent en vigueur à Stuttgart aujourd'hui - mais un problème subsiste.

Commençons par un petit mot sur la Basse-Saxe. Là, les villes d'Osnabrück et de Hanovre sont en procès avec le DUH discuté au tribunal de Lunebourg. Pour la DUH, les choses sont claires : les deux villes ne respectent toujours pas les valeurs limites. Le tribunal part du principe que les négociations se poursuivront au-delà de la réunion d'aujourd'hui et annonce directement plusieurs jours de réunion. Si les parties mentionnées ne parviennent pas à se mettre d'accord sur un règlement à l’amiable aujourd'hui, il y aura une audience, a annoncé un porte-parole du tribunal administratif supérieur. 

Les deux villes ne disposent que d’une seule station de mesure en centre-ville, mais la DUH n’en démord pas et insiste sur le respect des seuils de dioxyde d'azote. 

Venons-en enfin à la situation laborieuse de Stuttgart. C’en est fini du jeu du chat et de la souris qui court depuis des années ; à partir d'aujourd'hui, les restrictions de circulation pour les véhicules diesel Euro 5, longtemps discutés, entrent en vigueur - mais seulement sur le papier. 

La raison est claire et en même temps un peu honteuse : il manque toujours des panneaux de signalisation informant des restrictions de circulation. Tout comme l'an dernier à Berlin, où il manquait les panneaux pour le début de l'interdiction de conduire, l'interdiction à Stuttgart ne peut être appliquée qu'une fois que les panneaux nécessaires auront été installés. Pas de panneau, pas de contrôle, pas de contrôle, pas d’amende – c’est tout bonnement incompréhensible. Voilà de quoi alourdir le bilan du gouvernement de Stuttgart dépeint comme incapable et chaotique. 

  

C’est tout sauf professionnel… zéro pointé !