Français
Deutsch
English
Polski
< Show all posts

Quand l’esprit d’innovation dépoussière la lutte contre la pollution de l'air

Du neuf dans la lutte contre la pollution de l’air. Depuis longtemps déjà, les gens ne veulent plus dépendre exclusivement des zones environnementales, des restrictions de circulation, ou des voies réservées si malaimées.

Dans le contexte actuel, on observe de plus en plus d’inventivité ; certaines trouvailles paraissent absurdes, d'autres semblent avoir du potentiel. 

Selon les recherches de Bloomberg, un brevet a été déposé par la société Dyson, pour un objet se rapprochant à première vue d’une idée tout droit sortie d’un film de science-fiction ou de l’imagination de Gaston Lagaffe. Selon ce brevet, le fabricant d'aspirateurs prévoit un casque audio intégrant un système pour filtrer l’air. Le filtre nettoie l'air ambiant et envoie l'air purifié vers le nez et la bouche de l'utilisateur via un support articulé. 

Après le système de filtre portatif, le second exemple se trouve sur une nouvelle façade à Hambourg. La ville teste un revêtement textile pour façade capable de fixer les oxydes d'azote de l'air. Contrairement au casque de Dyson, le revêtement textile en est déjà à la phase d’utilisation puisqu’un bâtiment a été inauguré par la société immobilière d'Allemagne du Nord ECE et les résultats vont être passés au peigne fin. Des bureaux à Hambourg situés à un endroit où le trafic est particulièrement dense, font office de test. Le matériau utilisé a quant à lui été développé par l'université technique RWTH d'Aix-la-Chapelle, hautement réputée, qui supervise et accompagne également le projet sur le plan scientifique. 

Quant à savoir si les innovations décrites vont s'imposer comme un standard d’équipement contre la pollution de l'air ou si les brevets seront oubliés dans les tiroirs, seul le temps pourra nous le dire. 

Ou comme l'a si bien dit l'auteur américain Mark Twain : « Un homme avec une idée neuve est un fou jusqu'à ce que l'idée triomphe ».

Alors... au boulot !