Français
Deutsch
English
Polski
Green-Zones.eu › Blog & News › Londres renforce les règles dans la zone à faibles émissions
< Show all posts

Londres renforce les règles dans la zone à faibles émissions

Les restrictions dans la capitale britannique seront renforcées à partir de cette semaine. Presque tous les types de véhicules sont concernés par les restrictions pour les diesels. Les infractions peuvent être coûteuses.

Il peut en coûter jusqu'à 2 000 £, l'équivalent de 2 300 €, pour enfreindre les règles de la zone à faibles émissions (LEZ en anglais) de Londres. À partir du 1er mars, les restrictions toucheront presque tous les véhicules diesel. Seules les voitures particulières continueront d’être exemptées des règles. Les camionnettes et certains véhicules utilitaires légers, ainsi que certains véhicules municipaux, pourront également continuer à entrer. Les resserrements étaient initialement prévus pour la fin octobre, ils entrent donc en vigueur avec 4 mois de retard.

Les poids lourds et les autobus, c'est-à-dire les types de véhicules N2, N3 et M3, ne seront autorisés à entrer que s'ils sont conformes à la norme Euro 6. Pour les camionnettes et les autobus plus légers, c'est-à-dire les véhicules de la catégorie N1 et M2, les véhicules Euro 4 et 5 sont toujours autorisés. Attention : Les voyageurs doivent également se familiariser avec les nouvelles règles de la zone à faibles émissions, car, par exemple, les camping-cars de plus de 3,5 tonnes sont aussi concernés par le renforcement des réglementations.

La LEZ de London couvre la quasi-totalité du territoire de la ville. Toutefois, contrairement aux autres zones à faibles émissions en Europe, il y a la possibilité d'acheter l'accès, comme c’est le cas dans d'autres zones au Royaume-Uni. Les prix sont assez élevés, à 100 et 300 livres par jour respectivement, pour des véhicules qui devraient être conformes aux normes Euro 6 et Euro 4 mais ne le sont pas. En Allemagne, par exemple, l'amende unique pour entrer dans une zone à faibles émissions sans vignette coûte 80 euros.

Une deuxième zone à faibles émissions de Londres, l'ULEZ (Ultra Low Emission Zone), est située au centre de la métropole qui a des règles beaucoup plus strictes que la LEZ. Ici, les véhicules diesel avec les normes Euro 0 à 5 et les véhicules à essence avec les normes Euro 0 à 3 sont déjà interdits. Cela vaut également pour les voitures particulières. En outre, dans certaines rues des arrondissements d'Islington et de Hackney, seuls les véhicules électriques sont autorisés à circuler aux heures de pointe, le matin et le soir, en semaine. Les règles de l'ULEZ restent inchangées cette année. Toutefois, à partir du 25 octobre, la zone sera étendue au nord et au sud jusqu'à la Circular Road, qui est la A406 et la A205. L'ULEZ sera donc 18 fois plus étendue.

Pour améliorer la qualité de l'air dans la métropole, la ville a déjà mis les 9 000 bus de Transport for London (TfL) à la norme Euro 6. Depuis 2018, tous les taxis nouvellement enregistrés doivent pouvoir rouler sans émissions. En outre, 300 stations de recharge rapide pour les voitures électriques ont été installées, ce qui porte à 5 000 le nombre total de stations de recharge disponibles pour les voitures électriques dans la métropole.

Cependant, il y a encore de nombreux endroits à Londres où la pollution de l'air est trop élevée. À la fin de l'année dernière, la justice britannique avait pour la première fois attribué à l'État une responsabilité partielle pour la mort d'une fillette en raison d'une pollution atmosphérique trop importante. Le gouvernement est donc d'autant plus sous pression.

En attendant, la zone à faibles émissions a cependant un effet. En 2016, 455 écoles primaires et secondaires étaient encore situées dans des zones où les niveaux d'oxyde d'azote étaient excessifs. En 2019, il n'y en avait que 14. Londres semble donc être sur la bonne voie. Les automobilistes devront donc, bon gré, mal gré, s'habituer aux règles plus strictes des zones de Londres.

Vous pouvez trouver toutes les zones à faibles émissions de Londres et d'autres villes du Royaume-Uni, ainsi que les restrictions et les exemptions sur notre site web et dans l'application Green Zones.