Français
Deutsch
English
Polski
Green-Zones.eu › Blog & News › L'interdiction de circulation pour les véhicules diesel à Francfort !
< Show all posts

L'interdiction de circulation pour les véhicules diesel à Francfort !

Après bien des hésitations, c'est presque certain : Francfort sera la deuxième ville du Land de Hesse à interdire le diesel.

En 2019, un total de 119 tronçons de route à Francfort étaient au-dessus de la limite légale de 40 microgrammes d'oxyde d'azote par mètre cube d'air. La ville a réagi dans la panique après que l'organisation environnementale Deutsche Umwelthilfe (DUH) a déposé une plainte : la ville a pris un certain nombre de mesures, notamment l'augmentation de la fréquence des transports publics et l'aménagement de pistes cyclables et de voies réservées aux bus à faibles émissions. Cependant, les estimations ont rapidement montré que même si ces mesures étaient respectées, plus de 60 des tronçons routiers mentionnés seraient encore au-dessus de la limite des polluants. 
Au vu de ces développements, les restrictions de circulation pour les diesels sont inéluctables et devront être mises en œuvre au plus tard au printemps 2021 si les valeurs dépassent encore la limite des 40 microgrammes d'ici là, a confirmé à contrecœur la ministre de l'environnement Priska Hinz (Verts) au magazine d'information t-online. Francfort serait ainsi la deuxième ville de Hesse, après Darmstadt, à avoir une interdiction de circulation pour les diesels. Dans la métropole, qui compte plus de deux millions d'habitants, des zones de 40 km/h sont également prévues à certains endroits. Selon Hinz, plus de gens conduiraient en troisième vitesse dans de telles zones au lieu de conduire en deuxième vitesse dans les zones de 30 km/h. Toutefois, il n'est pas certain que le calcul s'avère correct ou s'il ne s'agit que d'une nouvelle tentative de la municipalité pour limiter les dégâts. 
Klaus Oesterling (parti social-démocrate), chef du département des transports de la ville, est résolument optimiste malgré la situation désespérée : « Nous continuerons à travailler à la réduction de ce chiffre afin d'éviter les restrictions de circulation ». Oesterling a tout un groupe professionnel contre lui, car la Chambre de commerce et d'industrie émet des réserves sur les derniers développements, qui rendraient les conditions de travail beaucoup plus difficiles, notamment pour les artisans.
En fait, il pourrait être difficile de transporter plusieurs boîtes à outils, y compris des matériaux de chantier, dans un métro bondé de banlieusards à 6h45 du matin.
Il sera intéressant de voir comment la ville de Francfort continue à faire en sorte que la politique contourne le citoyen.