Français
Deutsch
English
Polski
Green-Zones.eu › Blog & News › Les feux d'artifice du Nouvel An sont une fine bombe de poussière
< Show all posts

Les feux d'artifice du Nouvel An sont une fine bombe de poussière

En raison de l'interdiction de la vente de pétards et de feux d'artifice, la pollution par les poussières fines à la veille du Nouvel An cette année sera probablement beaucoup plus faible que les années précédentes. Les associations environnementales souhaitent une interdiction permanente afin de réduire les émissions nocives.

Chaque année, plus de 2 000 tonnes de poussière fine sont soufflées dans l'air par les feux d'artifice. Cela représente environ 1 % de la pollution par les particules PM10 et jusqu'à 2 % des émissions de PM2,5 pour une année entière. La plupart de ces événements se produisent en une seule nuit : la veille du Nouvel An.

Cette année, l'Agence fédérale de l'environnement part du principe que l'air du jour de l'an sera nettement plus pur que les années précédentes en raison de l'interdiction de vente : "On peut bien sûr s'attendre à une réduction considérable de la pollution par les particules le jour de l'an, puisque (...) presque aucun feu d'artifice ne sera tiré", a déclaré le porte-parole de l'Agence fédérale de l'environnement (UBA), Felix Poetschke.

Toutefois, on ne sait pas encore dans quelle mesure les émissions de particules seront effectivement réduites cette année. Cela est également dû au fait que, bien que la vente soit interdite en Allemagne, l'allumage des feux d'artifice de la veille du jour de l'an est encore autorisé dans de nombreux endroits. Ce n'est que dans certains endroits que les autorités ont interdit le déclenchement de feux d'artifice. Cette mesure vise à empêcher les grands rassemblements de personnes, en particulier dans les rues et les lieux de rassemblement autrement très fréquentés.

Les groupes environnementaux réclament depuis des années une interdiction générale des feux d'artifice à la veille du Nouvel An. Compte tenu des exigences croissantes de l'industrie automobile en matière de réduction des émissions de particules, cela serait logique. Au lieu de permettre la mise à feu incontrôlée de feux d'artifice de la veille du Nouvel An pour les particuliers, les villes pourraient organiser des feux d'artifice dans des lieux individuels. C'est déjà le cas dans certains pays comme l'Australie. En Europe, la vente de feux d'artifice de la Saint-Sylvestre aux particuliers est strictement réglementée mais généralement autorisée.

En particulier en ce qui concerne l'interdiction de la conduite au diesel, dont les villes sont menacées si la moyenne annuelle de la pollution par les poussières fines est trop élevée, une réduction de la pollution de 1 à 2 % pourrait faire une différence décisive. Une nuit sans pétards pourrait donc être un moindre mal qu'une année sans votre voiture diesel, qui ne répond pas à la norme Euro 6.