< Show all posts

Le whisky : une source prometteuse de carburant

La marque de whisky écossaise Glenfiddich veut convertir l'ensemble de sa flotte au biogaz. Il sera produit à partir des déchets de whisky de l'entreprise et pourrait ainsi permettre d'économiser 250 tonnes de CO2 - par camion et par an !

Le biogaz en tant que carburant est beaucoup plus respectueux du climat que le diesel et l'essence. Par rapport à l'essence, l'émission de gaz à effet de serre est inférieure d'environ 65 %. Les émissions d'oxyde d'azote sont également nettement inférieures à celles des moteurs à combustion interne. Par rapport aux véhicules à essence, les émissions d'oxydes d'azote sont inférieures d'environ 10 % ; par rapport aux véhicules diesel, les émissions sont même inférieures d'environ 99 %. Le biogaz est donc non seulement meilleur pour le climat, mais aussi pour la qualité de l'air et la santé humaine.

La marque de whisky écossaise Glenfiddich souhaite désormais produire ce type de biogaz à partir de ses propres déchets de production de whisky. En Écosse, environ 750 000 tonnes de résidus de malt sont produites chaque année lors de la production de whisky. La production de biogaz à partir de ces déchets est étudiée depuis un certain temps. La distillerie de whisky Tullibardine, en collaboration avec la start-up écossaise Celtic Renewables, cherchait depuis 2012 comment transformer les résidus de malt issus de la production de whisky en biogaz à l'aide de bactéries. En 2017, la distillerie avait alimenté pour la première fois une voiture avec le produit recyclé.

Le troisième plus grand producteur de whisky au monde, installé dans la paisible ville de Dufftown, dans le nord-est de l'Écosse, vient d'annoncer qu'il allait convertir l'ensemble de sa flotte de véhicules au biogaz d'ici 2040, réduisant ainsi les émissions de CO2 des véhicules d'environ 90 %. Une fois converties, environ 250 tonnes de CO2 pourraient être économisées par véhicule. Et c'est par an ! 

Glenfiddich, qui fait partie de l'entreprise familiale William Grant & Sons, souhaite faire fonctionner au biogaz non seulement les véhicules mais aussi toute la chaîne de production. De cette manière, la production de whisky doit devenir totalement exempte d'émissions d'ici 2040. D'ici 2025, tous les emballages devront être réutilisables, recyclables ou compostables.

Avec cette conversion, la marque joue un rôle de pionnier dans la tâche logistique que représente le renouvellement de la flotte des camions. Comme les experts ne considèrent pas les camions à propulsion électrique comme viables pour l'avenir - les batteries seraient trop grandes et trop lourdes pour fournir aux camions à pleine charge suffisamment d'énergie pour couvrir de très longues distances - il faut trouver d'autres solutions. Les véhicules à hydrogène en sont une. La production décentralisée de biogaz à partir des déchets de l'entreprise, comme c'est le cas à Glenfiddich, est une autre méthode prometteuse pour réduire le CO2 nuisible au climat ainsi que les oxydes d'azote nocifs.