Français
Deutsch
English
Polski
Green-Zones.eu › Blog & News › La ville de Ludwigsbourg lutte contre le bruit
< Show all posts

La ville de Ludwigsbourg lutte contre le bruit

40 km/h presque partout - contre la pollution sonore, la ville prend des mesures rigoureuses qui toucheront les automobilistes. Ainsi, ce sont eux qui doivent payer pour l'inaction de la ville.

Depuis des années, la pollution sonore causée par le trafic à Ludwigsbourg, ville au nord de Stuttgart, est trop élevée. Une limite de vitesse de 40 km/h dans toute la ville a été décidée pour lutter contre cette sorte de pollution. Dans certaines parties de la ville, la vitesse est même réduite à 30 km/h. La Wilhelmstrasse est exclue de ces mesures, car la circulation des bus y serait trop affectée et les horaires ne pourraient pas être respectés.

Dans le quartier d'Egolsheim, où les habitants souffrent de la pollution sonore depuis des années en raison de la proximité de la route B27, il y a déjà eu des propositions visant à réduire la pollution sonore : Un asphalte qui atténue le bruit, un tunnel, une rocade et un mur antibruit. Cependant, aucune mesure n'a jamais été appliquée. Au cours de cette année, les premières limitations de vitesse ont été décidées sur certains tronçons de la B27 et sur la Friedrichstrasse, également en raison de l’oxyde d'azote. L'intention était d'éviter non seulement le bruit, mais aussi des restrictions de circulation pour les diesels.

Néanmoins, la pollution sonore est trop élevée dans de nombreux quartiers de la ville. Même si les limites légales d'un maximum de 59 décibels le jour et de 49 décibels la nuit ne sont pas dépassées, elles restent nocives pour la santé. « Une zone 40 réduit le bruit de 1 à 1,2 décibels, ce qui est en dessous du seuil de perception. Une zone 30, par contre, réduit le bruit de 2,5 à 2,7 décibels, ce qui est alors perceptible », a déclaré M. Ressler du département de l'urbanisme à Ludwigsbourg.

Il reste à voir si une zone 40 aura un effet. Le conseil municipal discute d'autres mesures depuis des années mais ne les a jamais mises en œuvre. Maintenant ce sont les automobilistes de Ludwigsbourg qui doivent en assumer les conséquences.