Français
Deutsch
English
Polski
Green-Zones.eu › Blog & News › La Lutte contre les particules : Stuttgart met fin à un gaspillage d'argent coûteux
< Show all posts

La Lutte contre les particules : Stuttgart met fin à un gaspillage d'argent coûteux

Le nettoyage à l'eau était destiné à éliminer les particules fines de la rue Neckartor qui est l'une des plus fréquentées d’Allemagne. Maintenant, la ville met fin à cette opération de nettoyage insensée.

C’est avec une grande variété de mesures que les villes luttent contre les particules fines. Depuis 2017, pendant la nuit, la ville de Stuttgart essuie la route fédérale B14 (Neckartor) pour éliminer les particules du sol. En six mois, cette action douteuse coûte environ 400 000 euros au total. 

Les particules sont émises par les véhicules pendant qu’ils circulent. Les particules tombent vers le sol et sont ensuite tourbillonnées par la circulation. Cependant, l'espoir que l'élimination de ces particules puisse contribuer à réduire le taux de particules reste infondé.  

D'autres tentatives contre la pollution n'ont connu qu'un succès limité : la ville a installé des « colonnes filtrantes », a resserré les limites de vitesse sur les axes importants et a érigé un mur de mousse pour filtrer les particules de l'air. 

Malgré tous ces efforts, Stuttgart a tiré la sonnette d'alarme à plusieurs reprises ces dernières années, car la pollution par les particules était de plus de 50 microgrammes par mètre cube d'air en moyenne quotidienne. Cependant, cette limite ne peut être dépassée que 35 jours par an. En 2018, malgré les coups nocturnes de balai-brosse, la pollution a été trop élevée pendant 21 jours sur la route de Neckartor. En 2019, elle a été encore trop élevée pendant 27 jours. Au cours de cette année, 8 dépassements ont été recensés jusqu'à présent. On ignore pour le moment si ce chiffre est dû à la réduction du trafic suite à la pandémie.  

Comme les 35 jours n'ont pas été atteints ces dernières années, le système d’alerte a été supprimée. En général, il est difficile de dire quelles mesures contribuent le plus à la réduction des particules. On estime que le nettoyage de la rue n'a permis d'éliminer qu'environ 1,7 microgramme de particules par mètre cube d'air. C'est trop peu pour utiliser l'argent des impôts.  

Nous sommes curieux de voir si Stuttgart sera en mesure de maîtriser le problème des particules l'année prochaine. Nous vous tiendrons au courant de tous les développements.