Français
Deutsch
English
Polski
Green-Zones.eu › Blog & News › La circulation différenciée en France : augmentation prévue jusqu'à 1800 % !
< Show all posts

La circulation différenciée en France : augmentation prévue jusqu'à 1800 % !

Paris 83 au lieu de 10, Marseille 89 au lieu de 5, Lyon 108 au lieu de 14 - les jours où des restrictions de circulation sont en vigueur se multiplieront en 2021.

Pendant longtemps, les valeurs de l'air ont été mesurées avec un indice dépassé. Cela changera l'année prochaine et entraînera davantage de restrictions de circulation dans les zones à circulation différenciée. 

Ces zones sont en fait un moyen de réagir rapidement à une grave pollution de l'air. Leur activation en cas de mauvaise qualité de l'air interdit l'entrée des véhicules anciens, de sorte qu'une amélioration immédiate de la qualité de l'air peut être obtenue. Malgré les nombreuses zones temporaires et permanentes, la France dépasse depuis des années les limites de qualité de l'air fixées par l'UE. Cela est notamment dû au fait que les valeurs limites françaises sont nettement plus élevées que celles fixées par l'UE et qu'un indice de pollution atmosphérique dépassé est utilisé pour les mesurer.  

En octobre 2018, la Cour de justice de l’UE a introduit avec succès un recours contre la France pour dépassement des valeurs limites. C'est aussi pour cette raison qu'un nouvel indice est en cours d'introduction. Cet indice entraînera jusqu'à 18 fois plus de restrictions de circulation. 

L'indice utilisé précédemment ne permettait pas de fournir des calculs pour les petites régions en raison d'une échelle trop grande. Par conséquent, la circulation différenciée n'était souvent pas considérée comme nécessaire. ATMO-France a maintenant étendu l'échelle de l'indice de trois à six niveaux, de sorte que les petites villes de 100 000 habitants au maximum peuvent également être évaluées. Le nouvel indice inclut également un polluant qui était auparavant ignoré. L'ancien indice prenait en compte le dioxyde d'azote et les particules PM10, mais pas les particules PM 2.5, qui sont plus petites et très nocives. En plus, dans le nouvel indice, le polluant atmosphérique ayant la plus mauvaise valeur sera toujours décisif pour déterminer la qualité de l'air. Ainsi, les restrictions de circulation peuvent déjà être imposées en cas de dépassement d’une seule valeur limite.  

Avec les valeurs limites spécifiées par l'UE, les zones devront être activées beaucoup plus fréquemment. Pour montrer dans quelle mesure les changements pourraient réellement affecter les futures restrictions de circulation, ATMO-France a analysé la qualité de l'air pour les années 2015-2017 en utilisant le nouvel indice : l'air à Paris serait désormais considéré comme mauvais 83 jours par an au lieu de seulement 10 jours par an. Pendant la même période, Rennes n'a pas connu de jours où les valeurs limites ont été dépassées, mais selon la nouvelle méthode, la valeur limite aurait été dépassée en 19 jours. À Marseille et à Lyon, les nouveaux calculs dressent un tableau désastreux : Marseille a 89 jours au lieu de 5, Lyon 108 au lieu de 14. L'air dans les villes françaises sera donc classé comme mauvais beaucoup plus souvent à partir de l'année prochaine, ce qui devrait par conséquent entraîner l'activation de zones à circulation restreinte. Il reste à voir si les préfets prendront toujours la décision d'activer la zone.  

Pour rester informé des zones à faibles émissions et des restrictions temporaires, téléchargez notre application gratuite Green-Zones. Grâce à cette application, vous serez averti à l'avance des éventuelles restrictions de circulation. Restez informé sur toutes les zones et les restrictions de circulation en France et en Europe et évitez les amendes.