Français
Deutsch
English
Polski
Green-Zones.eu › Blog & News › Kiel : lutte désespérée contre les restrictions de circulation
< Show all posts

Kiel : lutte désespérée contre les restrictions de circulation

L'interdiction de circulation des véhicules diesel est un véritable cauchemar pour les politiciens et les propriétaires de diesel. A Kiel, on investit des sommes énormes dans les filtres à air.

La ville portuaire au nord de l’Allemagne ne veut toujours pas admettre sa défaite face aux interdictions de circulation. Comme nous l'avons déjà signalé, Kiel a récemment annoncé l'achat de six filtres à air de l’entreprise Purevento pour plus de 300 000 euros. Ces filtres seront installés à des endroits où il y a beaucoup de pollution de l'air. Cette fois, le projet est également soutenu par l'État fédéral du Schleswig-Holstein.
Deux de ces filtres ont été déjà installées mardi, comme l'a expliqué le ministre des transports Bernd Buchholz (Libres Démocrates, FDP) au journal Kieler Nachrichten : « Je crois qu'il faut d'abord chercher des solutions constructives qui tiennent compte des besoins de plusieurs milliers de navetteurs, au lieu d'imposer des interdictions de circulation. » Ces filtres à air d'allure futuriste font partie d'un vaste ensemble de mesures qui devrait aider la ville à éviter l'interdiction de circulation pour les véhicules diesel. Selon M. Buchholz, les purificateurs d'air apporteraient une « contribution précieuse à la pureté de l'air et à la lutte contre les interdictions de circulation ». Il reste à voir si l’organisation environnementale Deutsche Umwelthilfe (DUH) est du même avis. Après une phase de test d'une semaine, les opérations doivent officiellement commencer à la mi-octobre.
On peut se demander si ce système de filtrage apportera la solution espérée pour améliorer sensiblement la qualité de l'air. En plus, outre la pollution atmosphérique due au trafic routier, les villes portuaires comme Kiel ont d’autres chats à fouetter, notamment le transport maritime international. Pendant leur séjour au port, les moteurs des paquebots diesel tournent souvent pendant des heures pour assurer l'alimentation électrique à bord.

Il semble que ses nouveaux filtres ne soient que des gouttes d'eau dans l'océan – et surtout un grand gaspillage d'argent.