Français
Deutsch
English
Polski
Green-Zones.eu › Blog & News › France : La lutte contre le smog hivernal
< Show all posts

France : La lutte contre le smog hivernal

Dans la vallée de l'Arve, la limite de vitesse est réduite jusqu'à 40 km/h. Trois tronçons d'autoroute sont concernés par les mesures. L'objectif est d'éviter la pollution de l’air et les interdictions de circulation.

Comme chaque année, le département de la Haute-Savoie réduit la limitation de vitesse sur certains tronçons de la vallée de l'Arve afin de diminuer la pollution atmosphérique et d'éviter l'activation de la zone de faible émission. Depuis le 1er novembre, trois tronçons d'autoroute dans le département dans les Alpes près de la frontière suisse ont été touchés. Il s'agit de l'A 410 entre le col d’Évires et la bifurcation avec l'A 40 à Scientrier, sur laquelle la vitesse maximale autorisée est réduite de 130 à 110 km/h. La même mesure a été prise pour l'A 411 de la douane de Vallard à la frontière suisse jusqu’au Fayet. Sur la RD 19, entre Ayse et Marignier, 90 km/h seulement sont autorisés. Les mesures se poursuivront jusqu'à la fin du mois de mars.  

En hiver, il y a souvent moins d'échanges d'air, ce qui signifie que les particules fines et autres polluants s'accumulent à l'endroit où ils sont produits. Normalement, l'échange entre les différentes couches d'air a lieu lorsque l'air chaud monte du sol et se mélange à l'air froid. Dans les conditions météorologiques dites d'"inversion à faible échange" qui se produisent souvent en hiver, l'air froid se trouve directement au sol et ne peut pas s'échapper car il est plus lourd que l'air chaud qui se trouve dans la couche au-dessus. Le smog hivernal qui se produit dans cette situation météorologique est très dangereux pour la santé à cause de l'augmentation d'oxyde d'azote et de particules fines qui très souvent entraîne l’activation des zones à faibles émissions.  

Par rapport aux années précédentes, les mesures s'avèrent très utiles : ATMO France, qui surveille aussi la qualité de l'air dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, mesure une amélioration significative de la qualité de l'air à cause des limites de vitesse. Les concentrations de dioxyde d'azote ont ainsi diminué de 12 % ces dernières années. Les particules fines ont été réduites de 10 à 12 % et le CO2 de 8 %.  

Bien que les mesures puissent causer des désagréments aux navetteurs de la région, l'activation de la zone à faibles émissions, qui comprend 41 villes et municipalités le long des 80 km de la rivière, provoquerait des embouteillages beaucoup plus importants. Lorsque la zone est activée, plus aucune voiture n'est autorisée à rouler au diesel. Lorsque la zone est activée, les voitures diesel qui n’ont pas de vignette Euro ou qui ont une vignette jusqu'à Euro 5 ne sont pas autorisées à circuler.  

Si des interdictions sont imposées malgré les mesures prises dans la vallée de l'Arve, vous trouverez toutes ces informations dans notre application Green-Zones. Vous y serez également informé sur toutes les autres zones en France et en Europe.