< Show all posts

Des voitures allemandes encore trop vieilles

Beaucoup d’Allemands roulent toujours avec de vieilles voitures, ce qui accentue la pollution.

« Une occasion manquée », titre la chaîne d'information NTV qui pointe un dilemme : les Allemands hésitent à investir dans une nouvelle voiture et préfèrent conduire leur ancien véhicule. La sécurité routière pourrait notamment souffrir d'un trop grand nombre de vieilles voitures sur les routes, comme l'a montré une étude de l'Institut CAR de Duisburg. Selon cette étude, les voitures que possèdent les Allemands ont en moyenne dix ans environ -  et près d'un quart des voitures immatriculées ont même 15 ans voire davantage.

"La nation de l’automobile est devenue celle des véhicules de collection", déclare avec très justement le directeur de l'étude, Ferdinand Dudenhöffer. Il n'y a qu'en Europe de l'Est que la moyenne est encore plus élevée qu'ici. Certains se plaignent que la promotion de l'électromobilité est responsable du fait que près de 90 % du marché de l’automobile, c'est-à-dire les moteurs essence et Diesel, n'a pas été pris en compte et a simplement été négligé et ignoré. Même la réduction de la TVA pour les six prochains mois a eu peu d'effet positif sur le marché automobile et la volonté d'achat des Allemands, poursuit l'étude. Dans une période où les zones à faibles émissions sont de plus en plus nombreuses, les restrictions de circulation pour les vieux véhicules peuvent conduire à une amende, lorsqu’on conduit avec une voiture sans autorisation dans ces zones. Notre application Green-Zones disponible sur Android et iOS qui donne une vue d'ensemble de toutes les zones à faibles émissions en Europe apporte une aide précieuse.​​​​​​​