Français
Deutsch
English
Polski
Green-Zones.eu › Blog & News › Bientôt des zones à faibles émissions au Luxembourg ?
< Show all posts

Bientôt des zones à faibles émissions au Luxembourg ?

Malgré des offres attrayantes telles que la gratuité des transports publics, le pays est confronté à une pollution accrue par les oxydes d'azote provenant des vieux véhicules diesel. Les interdictions de conduire sont imminentes.

Le Luxembourg est l'un des rares pays d'Europe occidentale à avoir évité jusqu'à présent l'introduction de zones environnementales et d'interdictions de circuler. Cependant, en raison des niveaux élevés d'oxyde d'azote (NOx) en 2018, l'Union européenne a appelé le pays à développer un plan de qualité de l'air, fournissant des propositions concrètes sur la façon d'améliorer la qualité de l'air.

Le plan est en phase de consultation jusqu'en mars de cette année, de sorte que les citoyens peuvent également contribuer à la planification. Bien que les niveaux de NOx ne cessent de diminuer depuis 2015, certaines régions et zones urbaines, comme la municipalité de Hesperingen, continuent de préoccuper le gouvernement. Ces derniers sont appelés à bénéficier du plan.

La pollution par les NOx au Luxembourg, comme dans la plupart des pays, est principalement causée par les vieux véhicules diesel. Selon Jean-Marie Strasser, de l'administration de l'environnement, la diminution des niveaux d'oxyde d'azote ces dernières années est également due au concept de transport durable Modu 2.0. Il s'agit de promouvoir les transports publics locaux, qui sont gratuits depuis le début de l'année, et d'aider les citoyens à acheter des voitures électriques. Le covoiturage doit également être encouragé. Au lieu d'étendre l'autoroute entre la ville de Luxembourg et le centre économique du sud, un système de transit rapide permettra de transporter les gens au travail rapidement et en toute sécurité. Une application informe les citoyens et les avertit d'une grave pollution de l'air afin de sensibiliser la population à ce problème.

Ces incitations positives pourraient contribuer au passage à une mobilité plus écologique, et donc à l'amélioration de la qualité de l'air. Mais seulement si elles sont mises en œuvre avec succès et trouvent un écho auprès des citoyens.

Pierre Dornseiffer, de l'administration environnementale, considère cependant que la norme d'émission Euro 6 plus stricte pour les moteurs diesel introduite par l'UE et le passage à des véhicules moins polluants qui l'accompagne sont la principale raison de l'amélioration des niveaux de NOx. Si le plan pour la qualité de l'air et le concept Modu 2.0 ne sont pas immédiatement couronnés de succès et que les valeurs limites continuent d'être dépassées, il n'y a probablement qu'une seule alternative : l'interdiction de circuler au diesel Euro 5.

Vous trouverez les interdictions de circuler au diesel et les zones environnementales existantes dans notre application Green-Zones. Bien entendu, vous pouvez en savoir plus sur la situation au Luxembourg en consultant notre blog.